Saint Domingue : plus qu’une ile … un pays.

Publié le par tangerinedream.over-blog.com

Apres deux semaines de travaux en marina pour refaire toute le câblage électrique du bateau, faire réparer l’alternateur en panne… et découvrir petit à petit la vie du village de Luperon … nous voila de retour au mouillage.

 rep dom

Il est temps de partir à la découverte de cette ile d’Hispaniola… qui est la plus grande de la Caraïbe : la « Rep Dom » en occupe environ et 2/3 et Haïti le reste…

 

Un petit 4x4 loué pour une semaine et en route …

45 vnotre equipage....Conduire demande ici de bons reflexes, le route est à partager avec tout ce qui peut circuler : voitures, camions, énormément de petites motos… les « motos conchos »… mais aussi les cavaliers à cheval, la charrette tirée par un âne… et même des troupeaux de vaches … sans parler de tous les piétons, chiens et poules… tout cela sans beaucoup de règles … donc mieux vaut penser ne jamais avoir priorité ! Mais nous sommes tout de même surpris par la qualité générale du réseau routier… nous avons eu de longs tronçons de voies rapides et d’autoroute …. Évidement surtout dans les zones touristiques…  

 

 

13 Santo Domingo; rue pietonnePremière destination, la capitale, Santo Domingo sur la côte sud… pour visiter sa zone coloniale, ses musées… et « ressentir » le bourdonnement de cette impressionnante ruche de 3 millions d’habitants… pas la peine de vous dire que c’est un sacre choc pour des navigateurs habitués à de calmes mouillages…

 

 

 

 



 

39 Alto de Chavon - village italien reconstitiueDestination suivante : la côte sud à l’est de Santo Domingo, jusqu'à La Romana  en passant par Boca Chica… des copains de voyage nous ont transmis les coordonnées d’un de leur copain français installé ici et qui travaille à la marina de Casa De Campo… Philippe (encore un… que des bons !) nous accueille pour une nuit chez lui… soirée très sympa avec lui et sa fille, nous avons plein de points communs …. et pas seulement l’amour des bateaux et de la mer… Le lendemain il nous emmène visiter Casa De Campo…ici la jet set est chez elle… de grandes et belles propriétés privées, une superbe marina haut de gamme, des golfs, un village italien reconstitué (Altos de Chavon) …  ici tout est luxueux, fleuri, calme et parfait… c’est un domaine entièrement privé avec accès réservé… et le tout sous bonne garde …. C’est autre facette de la Rep Dom… c’est le grand écart économique…

 35 Alto de Chavon - village italien reconstitiue

Ensuite nous repartons en direction de la péninsule de Samana au nord-ouest de l’ile.

43 vers Las Terranas49 de la canne, du tabac...aux rizieres

A nouveaux … que de contrastes : on traverse des plaines agricoles ou poussent tabac, canne, mais…  agrumes… et même des rizières verdoyantes inondées… puis soudain c’est la montagne avec de petites routes en lacet qui s’ouvrent soudain sur de grandioses paysages à perte de vue…

 48 magnifique paysage...

46 plage de Las TerrenasLas Terrenas est une « station » balnéaire orientée vers le tourisme de plage… c’est aussi une communauté européenne et francophone, la plus importante du pays (français, belges, quebecquois…) … puis le lendemain, direction Samana, ou nous voulons voir le mouillage et l’ambiance de la ville, avant d’y venir avec le bateau… car la baie est un lieu de reproduction des baleines… et c’est la bonne période…

 53 Cabarete - spot des kite surfers...

Enfin, nous rejoignons le bateau en visitant tranquillement toute la côte nord : Nagua, Cabarete (spot des kite surfeurs et planchistes du monde entier…), Sosua, Puerto Plata …

 

70 Plage Dominicaine de Punta Rusia64 ruines de Las IsabellasLe dimanche, on profite encore de notre « jeepeta » pour aller visiter les ruines du premier fort construit par Christophe Colomb en 1493 à La Isabela… puis après des kms de piste à travers la campagne nous profitons de l’ambiance dominicaine du dimanche à la plage à Punta Rusia … les familles viennent se baigner et pique-niquer au rythme du « merengue » diffusé par les petits restos de poissons et fruits de mer qui bordent la plage…ici nous sommes les seuls « touristes »… immersion assurée !

 22 Santo Domingo zone coloniale

Pour les navigateurs, Saint Domingue est malheureusement une ile peu tournée vers le nautisme, d’abord parce que les côtes peu découpées offrent peu de mouillages protégés, notamment sur la côte nord, ensuite par ce qu’il faut demander des « despachos », sorte de laissez-passer délivré par la marina de guerra  (coastguard locaux) pour aller d’un endroit à un autre… enfin parce que les quelques marinas existantes regorgent toutes de bateaux à moteur…

 47 rencontres au bord de la route

Cette semaine de découverte a été riche… mais surtout elle nous a donné encore plus envie de découvrir cette ile, ce pays plutôt (on a fait plus de 700 kms ! …et on est loin d’avoir tout fait)… et ses habitants toujours souriants et sympas… nous allons donc prolonger cette escale !

 60 route vers El Castillo

A bientôt… ou mieux… Hasta Luego !  (on progresse en espagnol, non ???)

Les Tangerine’s

 

Album photo complet : « République Dominicaine »

 

Publié dans ESCALES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Plages République Dominicaine 29/06/2013 16:47

Beau récit, vous avez aimé, revenez!!!
http://rep-dom-info.blogspot.com/
LM